Ce qu’il faut retenir sur la reprogrammation du moteur

Nombreux sont ceux qui recourent à la reprogrammation du moteur essence ou diesel. Cet article informe tout ce qu’il faut savoir sur cette opération.

La reprogrammation du moteur par définition

Certaines voitures équipées d’un moteur à injection disposent d’un boîtier électronique (Engine Control Unit) ECU ou calculateur. Ce boitier comprend un programme avec une série de paramètres faisant tourner le moteur de la voiture. Il transmet des ordres aux injecteurs en fonction des configurations de son programme. La reprogrammation a pour but d’optimiser la gestion électronique du moteur et de booster sa puissance. Autrement dit, il s’agit de changer les paramètres d’origine du boitier électronique afin de modifier la quantité de carburant injectée et l’allumage. Cela résulte l’augmentation du couple moteur et la puissance du véhicule. Cette opération requiert une parfaite connaissance sur le mode de fonctionnement des moteurs à injection. De plus, elle nécessite une maîtrise des programmes spécifique pour le type de véhicule à modifier.

Les étapes de la reprogrammation du moteur

La première intervention de la reprogrammation du moteur est le diagnostic et l’état des lieux. Pour cela, les techniciens vérifient avec leurs outils de diagnostic si le véhicule présente une avarie ou un défaut. Ce contrôle est indispensable pour ne pas compliquer le déroulement du projet. Après cette vérification, les spécialistes procèdent à une série d’essais sur banc de puissance. Cela concerne surtout sur le véhicule strictement d’origine. Comme en bout de chaîne d’assemblage, ces tests permettent d’assurer le bon fonctionnement du moteur. Si un déficit de puissance est détecté, il y a sûrement un encrassement ou encore une panne. La troisième étape est la modification des données contenues dans le logiciel de commande moteur. Elle a pour but d’optimiser les valeurs de couple et de puissance du moteur.

Les autres informations à retenir

La reprogrammation du moteur a pour objectif d’optimiser au maximum la capacité d’accélération d’une voiture. Elle permet d’augmenter la puissance du véhicule sans changer le moteur. Celui-ci pourra ainsi personnalisé et réglé en fonction des besoins du propriétaire. D’après les experts, l’intensification peut atteindre jusqu’à 60 % sans risque de détériorer le moteur. Cette opération rend également plus vives les montées en régimes tout en réduisant la consommation du carburant. Après une reprogrammation, les besoins en carburant diminuent environ 30 % à 40 % de la consommation initiale. De plus, la reprogrammation du moteur respecte généralement les normes antipollution. Le véhicule deviendra, en effet, plus écologique. Par ailleurs, plusieurs ateliers se spécialisent dans ce domaine, à l’instar du CBpower. Ce dernier effectue la reprogrammation du moteur en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *