Première chose à faire : répertorier le matériel dont vous aurez besoin pour monter votre lombricomposteur :

  • des boîtes de polystyrène empilables. Vous trouverez ce type de boîte sur les marchés, chez votre poissonnier (bacs à crevettes notamment), restaurateur, voire même à l'hôpital (conditionnement des médicaments). Choisissez la taille qui convient à votre ménage : environ 30 cm * 50 cm pour 2 personnes, doublez la surface pour 4/5 personnes. N'oubliez pas que c'est la surface le facteur limitant pour ce système de recyclage, et non pas le volume ou la hauteur.
  • un couvercle en polystyrène adapté à ces boîtes. Arrangez vous pour trouver des boîtes qui ont des couvercles.

(couvercle, bac avec trous, bac sans trous pour le fond du composteur)

  • des vers de terre bien entendu. Où vous les procurez ? Allez voir sur cette page pour plus d'informations !

Quelles sont les étapes de montage ?

1- Bien rincer et laver les boîtes de polystyrène, surtout si elles viennent de chez le poissonnier !

2- Préparer les boîtes de polystyrène : il est possible qu'elles aient des trous à la base. Il faudra donc veiller à les boucher, en collant un bout de polystyrène, ou tout autre matériau résistant.

Pour assurer une étanchéité parfaite, vous devrez probablement accrocher un sac plastique tout autour pour couvrir par dessous ce bac (photos à venir). Le plus simple étant de placer le lombricomposteur en entier dans un sac, l'idéal étant les sacs cartonnés un peu rigides, qui sont de surcroît facile à transporter du fait des poignets !

3- Faites des trous de 3 à 8 mm de diamètre (avec une perceuse, c'est plus rapide !) sur le fond de 2 de vos boîtes. Garder toujours une boîte sans trous.

4- placer un bac avec trous sur le bac sans trous.


5- placer vos vers de terre et leur milieu de vie dans le bac avec trous. Le milieu de vie peut aussi être de la terre que vous aurez récupérée dans un jardin et passée au micro-ondes à plus de 100°C, afin de détruire toute bactérie pathogène potentielle.


6- répartissez vos déchets sur toute la surface du bac contenant les vers de terre. N'oubliez pas : les vers de terre raffole des épluchures, du carton (coupez le en morceaux, et humidifiez le au besoin), des coquilles d'oeufs (idéal pour stabiliser le pH), des journaux, des cheveux... Par contre, évitez la viande, les os, les déjections animales (contiennent des vermifuges), les magazines en papier glacé, de trop donner d'agrumes acides (voir notre article sur la nourriture à donner aux vers)...


7- poser le couvercle sur la bac contenant les déchets et les vers. Il est souhaitable de faire des trous très fins dans le couvercle (par exemple avec une épingle), pour faciliter l'entrée et sortie de l'air, bien que la structure du polystyrène permette déjà un minimum d'échanges entre l'air intérieur et l'air extérieur.

Et voilà, le tour est joué ! En moins d'une heure, votre lombricomposteur est prêt ! Simple, non ?!



Il vous faudra attendre au moins 3-4 semaines avant d'avoir votre première production de compost et de thé de compost. Quand le niveau augmentera dans votre bac jusqu'à le remplir complètement, ajouter un bac avec trous au-dessus de bac à vers de terre, et placez-y les déchets. Les vers de terre monteront alors dans le bac supérieur, attirés par les déchets : vous n'aurez plus qu'à récupérer le bac inférieur, théoriquement composé uniquement de compost.

N'oubliez pas que vous devez vous occuper de temps en temps de votre composteur ! Un coup d'oeil de temps en temps suffit. Si le milieu est un peu trop acide, ajoutez des fragments de coquilles d'oufs broyés, ou arrosez à l'eau (environ 500 mL) dans laquelle vous aurez dissous du bicarbonate de sodium (5 cuillérées pour 1/2L). Par contre, si vous partez en vacances, ne leur donnez pas forcément une bonne portion de nourriture, cela peut attirer d'autres insectes. Les vers peuvent recycler leur propre compost au moins une fois ou deux. Donc donnez leur à manger de manière normale, même à la veille de vos vacances.

Concernant l'installation, nous vous conseillons de placer vos boîtes en intérieur, dans un placard, sous l'évier ou tout autre pièce à une température supérieure à 12-15°C. A 20°C, la température est optimale et l'activité de vos vers très intense : il vous faudra manger beaucoup de légumes pour satisfaire leur appétit ! Par contre, si vous ne pouvez pas (ou ne souhaitez pas) mettre votre lombricomposteur en intérieur, placez les sur votre balcon ou terrasse si vous en avez une, ou dans un garage ou une cave : la température pouvant être très basse, l'activité de vos vers en sera réduit. Cependant, comme la couche de déchets et de compost dans laquelle vivent les vers maintient un minimum la chaleur, vos lombriciens ne mourront pas de froid ! Ils continueront à manger vos déchets, mais à une vitesse plus lente. Vorie ils "hiberneront" : dans ce cas, n'apportez rien en hiver et attendez le retour des beaux jours. Evitez tout de même de les exposer régulièrement à des températures externes inférieures à 0°C.

Il ne vous restera alors plus qu'à faire bon usage de votre compost !
Sur cette photo, vous pouvez voir le compost solide au milieu des déchets, qui ressemble à des fins agrégats de sol.

Sur cette photo, vous pouvez constater la production de thé de compost au bout de trois semaines : c'est suffisant pour arroser pas loin de 10 plantes après dilution :

Si vous avez des questions sur l'entretien de votre lombricomposteur, consultez ce billet. En quelques mots : si des odeurs nauséabondes apparaissent, il est possible que votre lombricomposteur ne soit pas optimisé. Les flux de déchets apportés sont probablement trop importants par rapport à la potentialité de décomposition par vos vers (surface pas assez importante ou nombre de vers de terre trop faible) : il faut donc réduire les déchets, ou agrandir votre lombricomposteur ou augmenter la quantité de vers. Evitez également d'arroser votre compost : cela favorise le pourrissement et donc les odeurs. L'eau inclus dans les déchets organiques est suffisante pour les vers et pour maintenir une humidité appropriée. Il est également fortement conseillé d'enfouir vos déchets dans votre tas de compost plutôt que les déposer en surface de votre lombricomposteur : ceci limitera les odeurs émises par vos déchets.
Des petites mouches ou d'autres invertébrés peuvent se développer dans votre lombricomposteur (tels que les petits vers blancs, les enchytréides): pas de panique, ce n'est pas grave ! C'est signe que votre écosystème d'intérieur se porte bien ! Mais il est possible encore une fois que la quantité de déchets apportés soit trop importante : les déchets pourrissent donc avant d'être décomposés, entraînant le développement d'autres espèces contingentes. Enfouissez les déchets, cela deverait éviter également le développement de ces mouches.

Utilisez le compost solide pour préparer des terreaux pour de nouvelles plantations (à coupler avec du terreau ou de la terre), et servez-vous du thé de compost, en veillant à le diluer par 10 environ, pour arroser aux pieds de vos plantes en évitant de toucher les feuilles (une accumulation de sels minéraux peut brûler les feuilles). Vous pouvez tout de même vaporiser par spray les feuilles à condition de diluer très fortement le fertilisant, environ 20 fois (très pratique pour les larges feuilles grasses : cela nourrit les feuilles et les embellit. Très intéressant en horticulture donc).